28 – Comment et pourquoi bousculer le statu quo dans le monde de la noisette ?

1 janvier 2016

Le thème : Comment et pourquoi bousculer le statu quo dans le monde de la noisette ?

 

Ma fille et moi-même avons toujours cru que le noisetier est un arbre exceptionnel.

  • Il fleurit en hiver quand la nature se repose et si l’on voit bien ses chatons dorés, ses fleurs d’un beau rouge vif sont presque invisibles.
  • Il pousse en bosquets mais peut être conduit sur tronc.
  • Il en existe de multiples variétés qui donnent des fruits d’une grande diversité.

Ma fille et moi-même pensons que la noisette est un fruit exceptionnel

  • La molécule de noisette a été identifiée dans les années 80, et elle fut qualifiée de « bombe olfactive » tant sa puissance organoleptique est forte.
  • Nous avons tous croqué dans notre enfance des noisettes fraîches.
  • Et si vous laissez cette noisette fraîche en repos dans un endroit sec, son taux d’humidité tombe à 5% et elle devient ce fruit sec mais qui reste agréable et se conserve très longtemps.

 

MAIS, grâce ou à cause de cette puissance organoleptique exceptionnelle la délicieuse noisette de notre enfance est maltraitée. Nous avons voulu la réhabiliter.

 

En effet, dans l’état actuel, elle permet aux industriels de ne pas prendre trop de précautions.

Pour conserver le fruit en coque, on le « stabilise » en séchoir (séchage accéléré du fruit).

Pour proposer des amandons bien nets, on les blanchit (procédé d’échaudage).

Pour fabriquer une pâte à tartiner, 13% de noisette suffisent pour donner ce bon goût de noisette.

Mais les 87% restants c’est quoi ?

 

 

C’est pourquoi nous avons voulu la réhabiliter et retrouver ce goût gourmand et authentique des noisettes fraîches.

 

Il y a donc 40 ans nous avons planté nos premiers noisetiers, pour bien connaître l’arbre et ses fruits. Puis nous avons créé notre verger, pour le plaisir de la culture, mais aussi et surtout pour construire une démarche à l’opposé de celle qui est en place qui consiste à d’abord stabiliser les noisettes en sortie de verger pour pouvoir ensuite les stocker, les transporter et en faire tous les produits dérivés que vous connaissez.

 

Notre démarche consiste à travailler le fruit frais pour préserver toutes les qualités organoleptiques du fruit.

 

Avec l’Université de Dijon, nous avons mis au point un procédé que nous avons breveté. L’objet du brevet n’était pas de protéger notre invention, mais de montrer le sérieux de la démarche.

 

 

C’est ainsi qu’est né LA CAZETTE il y a 25 ans.

 

 

Les quatre produits à disposition sont ceux que vous connaissez désormais, mais pourquoi vous priver du produit de base : l’amandon torréfié.

Nous vous proposons les amandons partiellement dépelliculés. C’est délicieux en apéritif avec une coupe de Champagne par exemple ou en dessert à croquer en buvant un café.

 

Pour nous résumer, notre démarche est simple :

  • Rendre à la Noisette ses lettres de Noblesse en créant un produit qui la sublime : LA CAZETTE
  • Décliner ses qualités en produits au plus proche de vos souhaits :

La Fleur, le Nectar, l’Huile, la Poudre et maintenant les Amandons

  • Rester en permanence à votre écoute pour sans cesse améliorer nos processus et nos produits.

 

 

Nous vous souhaitons une très belle année 2016 !

 

Alain et Marie-Eve

Leave a reply

Go top